Compte DPC : de quoi s’agit-il ?

Compte DPC

Avantages de suivre une formation DPC

En France, le personnel de santé est étroitement iompliqué dans la politique d’amélioration de la qualité des soins. C’est pourquoi il est obligé de suivre une formation spécifique depuis le 1er janvier 2013. Il s’agit du Développement Professionnel Continu (DPC). Ce dernier est dans la lignée de la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) datant de 2009. Et il a subi une adaptation en 2016 à travers la loi de Modernisation du système de santé.

Gros plan sur le DPC et le compte DPC

Le DPC peut se définir comme un dispositif destiné à améliorer en continu la sécurité et la qualité des soins. C’est pourquoi il associe l’évaluation des pratiques professionnelles et la formation médicale continue. Il faut souligner qu’il s’agit d’une obligation pour tout le personnel de santé. Ainsi, les professionnels de santé libérale sont concernés par cette obligation. On parle notamment :

  • De l’infirmier,
  • De la sage-femme,
  • Du chirurgien-dentiste,
  • De l’orthophoniste,
  • Du masseur-kinésithérapeute,
  • Du pédicure-podologue,
  • De l’orthoptiste,
  • Du pharmacien,
  • Du médecin.

Mais cette obligation s’adresse également aux professionnels de santé hospitaliers. Il en est de même pour le salarié qui exerce en centre de santé conventionne et des autres salariés. Dans tous les cas, ces professionnels doivent ouvrir chacun un compte DPC. Il faut souligner que l’obligation DPC est annuelle. En d’autres termes, tout professionnel de santé doit participer à un programme DPC tous les ans. D’ailleurs, ce sont les organismes habilités DPC qui prennent en charge le coût de la formation et les indemnités. C’est pourquoi on les appelle ODPC.

Les étapes à franchir pour suivre une formation DPC

La première étape de ce processus consiste pour le professionnel de santé à ouvrir son compte DPC. Ensuite, il paut choisir entre 3 formules pour réaliser son DPC. En premier lieu, il peut participer à un programme de DPC prodigué par un ODPC. Ensuite, il peut parfaitement suivre une formation universitaire et décrocher un diplôme universitaire (DU) ou un diplôme inter-universitare (DIU). Et ce, dans le cadre d’un DPC. À noter que ce diplôme doit être favorablement évalué par une commission scientifique compétente. Enfin, la troisième voie est la participation à un programme DPC en tant que formateur. En effet, en devenant formateur, il valide en même temps son obligation de formation.

Pour le cas particulier des médecins, ils doivent suivre deux types d’action de formation pendant 3 ans. Il doit donc choisir entre la gestion des risques, la formation continue et l’évaluation des pratiques professionnelles. Pour rappel, la formation qu’ils suivent doit figurer dans leur compte DPC. Ce qui facilite le suivi ultérieurement. Les dentistes participent aussi au DPC afin d’améliorer la qualité des soins qu’ils prodiguent. À ce sujet, il est parfois difficile de trouver un dentiste de garde la nuit ou le week-end. Il en est de même pour les jours fériés. C’est désormais résolu avec l’existence d’un site qui recense les dentistes de garde par ville. On peut donc y accéder 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

24h/24
7j/7